Cinquante façons de dire l'amour. Et de le faire.

Avec Jean-Jacques Schmidt, Marion Touboul et Ayman.

On parle d’amour dans tous les sens du terme…et comme il y a en arabe une cinquantaine de mots pour décrire le sentiment amoureux, nous avons beaucoup à faire… Des harems du sultan ottoman à la question d’une prétendue révolution sexuelle parallèle aux révolutions politiques arabes, l’amour et la sexualité dans le monde arabo-musulman ont fait couler beaucoup d’encre et nourrissent encore aujourd’hui dans les pays occidentaux de nombreux fantasmes qui font écran à des réalités locales complexes, et en mouvement. Face à un conservatisme encore fort dans certaines sociétés du monde arabe, l’amour invente toujours ses propres chemins de traverse. Ce soir on passera des mythes à la réalité, de la poésie à la chambre des amants, des amours interdits à la banalité d’un baiser entre époux, en compagnie de Jean-jacques Schmidt, traducteur de l’arabe, et auteur entre autres d’un recueil de petites histoires intitulé “Histoires d’amour dans l’histoire des Arabes” qui est une sorte d’anthologie des grands récits amoureux de la culture arabe... On discutera aussi avec Marion Touboul, auteure d’un livre nommé “Amours” qui se présente comme une plongée dans l’intimité des Egyptiens et enfin avec Ayman , jeune Egyptien rendu célèbre par Arte Radio à qui il a confié les méandres de sa vie sexuelle (et qui va nous en parler aussi ce soir…)

 


Dans l’ordre