La playlist parfaite de Lucien & The Kimono Orchestra

Vendredi 10 février, Radio PiiAF organise le concert de Lucien & The Kimono Orchestra au Candy Shop, suivi d'un dj set all night long du Tournedisque. Pour l'occasion, on a demandé à L&TKO de nous construire une playlist qui plongerait dans les racines du groupe.

Depuis Safi, au Maroc, où ils viennent de jouer devant 3000 personnes au 10ème anniversaire de l'Alliance Française, L&TKO vient de nous envoyer une playlist plus funky flex que jamais. Entre le revival funk-soul de Vulpeck, le jazz-funk nippon de Casiopea, le sexy chalouping de Maître Gazonga, le cocktail-charm de Robson Jorge & Lincol Olivetti ou le solide jazz-rock de Steely Dan, la playlist nous fait voyager parmi les plus beaux exemples de ces groupes 70's & 80's érudits qui enjambent les styles sans jamais rien oublier du groove. Une playlist incroyablement éclairante sur les influences de Lucien & the Kimono Orchestra, un groupe qui ne souffrira jamais d'être comparé à ses références, tant elles sont assumées et respectables. 

En plus, chaque morceau est assorti d'un commentaire des membres du groupe, une manière supplémentaire de rentrer dans le monde idéalisé de ce live band qui a du style. 

 

VULFPECK - DEAN TOWN

Notre groupe préféré du moment. On rêverait de partir en tournée avec eux. Ca groove complètement, c’est moderne et en même temps bien dans la tradition des backing bands funk des années 70-80. Les mecs ont tout compris. Bravo.

CASIOPEA - MIDNIGHT RENDEZ-VOUS

On se devait de mettre un peu de japonais. Cet archipel a été très prolifique en jazz-funk au début des années 80. Il y a beaucoup de choses qui sonnent toutes pareil, mais certains titres écrasent tout. C’est le cas de beaucoup de morceaux de Casiopea. Genre lui.

ROBSON JORGE & LINCOLN OLIVETTI - PRET A PORTER

Le groupe fondateur du Kimono ! Lucien et Gus, qui se connaissaient depuis l’école primaire, se revoient par hasard dans une soirée. Gus met ça sur les enceintes, Lucien pète un plomb. C’était fini.

MAITRE GAZONGA - LES JALOUX SABOTEURS

Notre guitariste Hugo est tombé là-dessus il y a peu. Depuis il la chante environ 5h par jour. Ce morceau fait donc aujourd’hui parti de la réalité de notre quotidien. Il fallait aborder le sujet. Blague à part, ça chaloupe sec.

STEELY DAN - GLAMOUR PROFESSION

Steely Dan est un exemple super important pour nous en termes d’esthétique et de sonorités. Le titre, « Glamour Profession », fait probablement référence aux rapports sexuels tarifés. Hugo en profite pour nous expliquer que « L’art est prostitution », selon Baudelaire. Ca nous fait une belle jambe.

ALAIN SOUCHON - ULTRA MODERNE SOLITUDE

Comme quoi, Alain, il a eu des périodes moins baboss que d’autres.

SHAYFEEN - WOULD ASFI

La valeur montante du rap au Maroc. On vient de jouer avec eux à un festival là-bas. Ca se passait dans leur ville natale, à Safi. Il y avait un public de 3000 personnes complètement acquis à la cause qui sautait partout, dont Axel notre batteur, fan de rap hardcore notoire. C’était incroyable.

DENISE WILLIAMS - FREE

Lendemain du concert au fameux festival, sur la route qui longe la cote entre Essauouira et Agadir, la track passe en shuffle sur l’Iphone. Grosse redécouverte : les arrangements, l’ambiance, et surtout la batterie: on veut la même.

HALL & OATES - KISS ON MY LIST

Quel tube, merde ! C’est la recette magique. C’est pop et classe en même temps. Ca serait pas mal d’en pondre un comme ça bientôt, pour payer notre villa à Venice Beach par exemple.

ASHA BHOSLE - UDI BACBA

Une petite B.O. pour finir, quand même. Celle du film bollywoodien Vidhaata, qu’aucun d’entre-nous n’a vu. Le clip est magnifique et la musique envoutante. 



Dans l’ordre