Lucien & The Kimono Orchestra en live chez PiiAF

Le groupe Lucien & The Kimono Orchestra vient de sortir son nouvel EP et en a profité pour venir jouer chez PiiAF. Une musique orchestrale et référencée qui s'écoute idéalement en haut du Mont Fuji, pendant un moment de nostalgie. 

Le premier EP de Lucien & The Kimono Orchestra nous ramène illico à l'arrière d'une Peugeot 405, un baladeur sur les oreilles. Avant tout l'affaire de "quatre potes de longue date qui veulent faire une musique forte ", raconte Lucien, Lucien & The Kimono Orchestra propose une musique référencée, mélangée, et particulièrement groovy.

Dans la compo, il y a quelque chose de Bibi ou Michel Berger à la sauce 2016. "La variété française des années 80 fait partie de nos inspirations", explique Lucien. "C'était très romantique, avec de super mélodies même si c'est un peu cheesy. Mais attention, on n'est pas un groupe rétro, ce sont juste des influences", précise-t-il. Lucien & The Kimono Orchestra puise aussi des idées dans des groupes plus actuels comme Justice, Bon Voyage Organisation ou l'Impératrice.

Pour équilibrer leur côté groovy, le groupe a glissé dans ses sons une envie d'ailleurs. Un trip musical vers le Japon et ses jungles oniriques. On est au sommet du mont Fuji et on immortalise le paysage avec son Kodak jetable, en pleine quête de souvenirs. 

Une sensibilité musicale qu'ils développent aussi grâce au cinéma. Le groupe crée des univers musicaux sur des extraits de films où la musique est absente. "L'objectif est de renforcer la scène ou l'emmener ailleurs. C'est un défi de se mesurer à des films qu'on adore", assure Lucien. Ex-machina, Taxi Driver ou Gravity, Lucien n'a pas peur de s'attaquer aux classiques.

"Il faut taper juste par rapport aux images. C'est comme le tir à l'arc : il faut mettre la flèche au centre", ajoute-t-il. Une recherche musicale rigoureuse qui transparait dans le cheminemet artistique de ce groupe parisien.


Dans l’ordre