Le distributeur TuneCore se lance sur le marché musical français

Les artistes reprennent le contrôle de leur musique. La société new-yorkaise TuneCore a lancé jeudi son antenne française à l'occasion de la septième édition du MaMA, le festival de musique pour le public et les pros à Paris.

TuneCore débarque en France ! Après avoir conquis le Canada, le Japon, l'Allemagne et le Royaume-Uni, ce jeudi 13 octobre, le distributeur digital américain s'attaque au marché français. Avec toujours la même promesse : reverser 100% des royalties aux artistes inscrits sur son site.


Le principe : grâce à un abonnement annuel, TuneCore gère les licences des artistes, dépose leurs compositions dans le monde entier et facilite l'accès à leurs royalties. Dans le même temps, l'artiste bénéficie d'un accès à toutes les plateformes de streaming et de téléchargement comme Deezer ou Spotify, partenaires de TuneCore. En tout, 150 partenaires donnent aux artistes indépendants la possibilité d'être écoutés partout dans le monde et de se faire remarquer. L'ambition première du distributeur digital est de faire écouter tout type d'artistes dans le monde entier. Son fondateur, Scott Ackerman, assure que "TuneCore permet de démocratiser l'accès à la musique pour les artistes".

 

D'autres outils viennent compléter l'offre : la possibilité de monétiser sa musique sur Youtube, la fabrication de CDs ou vinyles, le partenariat avec des sites de crowdfunding comme KissKissBankBank. 

"C'est un service à destination des artistes indépendants, qui n'ont pas pu ou pas voulu avoir un label", explique Mathieu Rousselot, brand Manager France de la plateforme.

 

Aux Etats-Unis, de nombreux artistes de renommées différentes sont déjà passés par là : Ron Pope, Nightly, Wyclef Jean ou encore le groupe français Paerish. Même les artistes installés comme Prince, qui a sorti deux singles sur TuneCore. Un gage de qualité lorsque l'on sait que le chanteur avait retiré, peu avant sa mort, ses musiques des plateformes Deezer et Spotify, les accusant de détourner l'argent dû aux artistes.

TuneCore espère devenir leader du marché français. Depuis sa création en 2006, l'entreprise a reversé plus de 650 millions d'euros à ses artistes et vient tout juste d'être rachetée par Believe Digital qui devient par la même occasion le leader mondial de la distribution numérique.


Dans l’ordre