François Bernheim dans Who Are You

Who are You a pour mission de révéler ceux qui opèrent à l’arrière, ceux qui composent, qui écrivent, qui imaginent. Ce sont les architectes, les bâtisseurs, les visionnaires, les raconteurs qui tiennent à eux seuls les rênes de ce qui est ensuite habité, traversé, regardé et admiré. Ce sont les protagonistes de la petite histoire, les premiers rôles de la coulisse, ceux dont la vie est ensuite écrite pour être jouée au cinéma.

Mais ce concept ne serait pas grand chose s’il n’était pas incarné par l’un de ces travailleurs de l’ombre, par un homme qui connait mieux que personne la géographie invisible de la création : l’isolement, la discipline, l’angoisse, le doute mais aussi les succès, les exploits, les bouleversements, les millions de disques vendus, les mélodies écrites très tôt le matin, très doucement pour ne pas réveiller ceux qui dorment, des mélodies qui parfois, quelque temps plus tard, sont chantées par des Bercy entiers, des Bercy qui ne se doutent pas que parmi eux, assis dans la salle, se trouve celui qui a écrit cette chanson, tôt le matin.

Francois Bernheim est né en 1947 à Chatou. Son père Douglas travaille à la sécurité sociale, sa mère Odette est secrétaire dans un ministère. La petite famille vit dans une pièce unique au Vésinet, où Odette chante des airs d’operette, pensant encore à une carrière de cantatrice que Douglas lui a interdite.

25 millions de disques vendus plus tard et des dizaines d’artistes découverts et produits, Francois Bernheim jouera les 22 et 23 juin prochains au Théatre du Rond Point à Paris. Beaucoup d’autres artistes viendront chanter avec lui les chansons emblématiques de sa carrière, y compris Isabelle Nanty, Dani, Anne Etchegoyen, Pierre Palmade, Julie Depardieu et Marco kamaras. 

 



Dans l’ordre